Vendredi 16 avril 2021

Avec le Gouvernement wallon et l'AWaC, nous lançons une large consultation sur la transition énergétique et le bas carbone des entreprises en posant la question suivante : "Quel avenir pour les accords de branche ?".

Ce sondage s'adresse aux auditeurs, aux acteurs financiers, aux entreprises ADB2, aux pouvoirs publics ou encore aux membres de la société civile, d'un cluster, d'un syndicat ou d'une association.

L'objectif de ce sondage est double : obtenir un retour d'expérience sur les "accords de branche" de deuxième génération et préparer d'éventuels nouveaux accords volontaires après 2023. 

Vous pouvez vous impliquer de 2 manières complémentaires :

Avant de vous lancer, lisez la note d'analyse des accords de branche 2ème génération (PDF) pour vous permettre de contextualiser le sondage et les consultations.

Qu'est-ce qu'un accord de branche ?

En Wallonie, la politique énergétique industrielle est principalement axée sur la conclusion d'accords volontaires dits « accords de branche » entre la région et les fédérations industrielles. Le but de ces accords est d'améliorer l'efficacité énergétique et réduire les émissions de CO2. Ce mécanisme a suscité une large adhésion des entreprises industrielles : 232 entreprises représentant 37.4TWh, soit 95% de la consommation industrielle wallonne.

A l'horizon 2023, les entreprises volontaires se sont engagées conjointement à améliorer leur efficacité énergétique de 14.0% et leur efficacité en CO2 de 18.9%. Ce beau geste pour la planète leur permet une réduction de leurs coûts d'exploitation et une amélioration de leur compétitivité.