Jeudi 1 avril 2021

La Wallonie vient d'entamer un nouveau chantier expérimental. Il s'agit de la construction, sur le site de la Direction des Recherches hydrauliques à Châtelet, d’une piste cyclable en béton contenant des sédiments contaminés provenant des voies navigables wallonnes.

Ces travaux sont réalisés dans le cadre du projet VALSE (programme INTERREG V FWVI) qui a notamment pour objectif de mettre à jour de nouvelles filières de valorisation pour les sédiments.

L'une des voies explorées est l’incorporation de sédiments contaminés (classés « B ») issues du dragage des voies navigables wallonnes dans la composition de bétons.

L’IMT Lille Douai (Ecole Nationale Supérieur des Mines de Douai) a développé une formulation type de béton en laboratoire. Celle-ci sera testée en créant une piste cyclable destinée à servir de circuit d’éducation à la sécurité routière.

C'est le SPW Mobilité et Infrastructures qui effectuera le suivi environnemental et mécanique avec l’ISSeP et l’IMT Lille Douai et ce, pendant plusieurs mois après la mise en place de ce procédé expérimental.