Jeudi 9 juin 2022

Les sécheresses prolongées et les canicules récentes, telles celles de 2017, 2018, 2019 et 2020 ont affecté fortement les exploitations bovines en réduisant les ressources fourragères des prairies et, dans une moindre mesure, du maïs, les besoins en eau de ces deux cultures étant maximaux de mai à juillet.

Ces deux cultures constituent la base de la production fourragère pour les ruminants de Wallonie. Selon les prévisions climatiques, une augmentation des températures et des risques de sécheresses printanières et estivales feront désormais partie des conditions avec lesquelles il faudra compter.

C'est dans ce contexte que la Direction de la Recherche et du Développement du SPW ARNE propose, sur le portail de l'agriculture wallonne, une nouvelle rubrique consacrée aux adaptations à la sécheresse. Elle contiendra des contenus évolutifs et variés : fiches techniques, articles, vidéos, essais démonstratifs, projets RD, actualités et liens utiles....