Vendredi 11 mai 2018

Si le Tétras lyre a occupé dans le passé les landes et tourbières d'une bonne partie de la Wallonie, il a fortement régressé durant le 20e siècle. Il ne se retrouve plus aujourd'hui qu'en petit nombre dans la Réserve naturelle domaniale des Hautes-Fagnes où il constitue l’une des dernières populations en Europe du Nord Ouest.

Pour donner un souffle nouveau à la dernière population de cet oiseau et la faire remonter à un niveau viable à moyen et long terme, un projet notamment porté par le SPW (DEMNA et  DNF), en collaboration avec l'ULG et l'IRNSB,  a vu le jour en 2017.  En avril de cette année, 10 tétras-lyre capturés en Suède, où l'espèce est encore très abondante, ont été relâchés dans les Hautes-Fagnes. Le mois dernier, une nouvelle mission s'est rendue en Suède dans le but de capturer 25 tétras-lyre. Ce premier mai 2018, 18 tétras (10 mâles et 8 femelles) ont rejoint les Fagnes.

Globalement, les résultats de cette opération pilote sont donc très positifs. Les partenaires du projet ont confirmé le renouvellement de leur soutien et une nouvelle convention a débuté en janvier dernier pour permettre la réalisation d'une deuxième opération.

Promoteurs du projet : SPW (Dnf et Demna), Université de Liège et IRSNB

Partenaires du projet : WWF, Spadel et Pairi Daiza Foundation

Plus d'infos sur le projet