Lundi 15 juillet 2019

En Wallonie, la superficie agricole représente environ 42% de l'espace territorial. Si sa mission première est la production de denrées alimentaires, la diversité de ses habitats et de ses modes d’exploitation, lui permet de receler une diversité remarquable d’espèces de faune et de flore essentielles à préserver.

Elle joue en effet un rôle essentiel dans le cycle de vie de nombreuses espèces dont certaines comme la perdrix grise ou le bruant proyer sont inféodées aux espaces cultivés ouverts. D’autres, telles que le faisan commun, le lapin de garenne ou le bruant jaune, profitent de la présence de haies et de bosquets. La plaine cultivée offre aussi des haltes, des sites de reproduction et des lieux d’hivernage pour divers oiseaux migrateurs et abrite de nombreuses espèces de batraciens et d’insectes.

Connaître la faune des plaines et identifier ses besoins en terme d'habitats et de nourriture sont donc des étapes indispensables pour prendre conscience que les surfaces agricoles sont également des espaces de vie pour toute une série d'animaux.

Richement illustrée, la brochure "la faune des plaines, mieux la connaître pour la préserver", téléchargeable sur le portail de la biodiversité en Wallonie, a pour objectif d'aider à la reconnaissance des espèces communes observées en milieu agricole.

Visant d'abord les agriculteurs, elle pourra également sensibiliser d'autres acteurs comme les communes aux difficultés rencontrées par la faune des plaines.

Ces espèces méritent en effet une attention toute particulière pour éviter l'aggravation de leur déclin qui pourrait rapidement conduire à un point de non-retour.

faune des plaines