Lundi 30 juillet 2018

L’année 2017 était  encore une année riche en dossiers pour la Direction Générale de l’Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie au sein du Service public de Wallonie.

Elle s’occupe de nombreux sujets qui touchent les citoyens au quotidien : permis d’urbanisme, primes logement, enquêtes de salubrité des logements, primes énergie, projets de rénovation et de réaménagent du territoire, …

Toujours plus de contacts avec le citoyen

En 2017, les 8 directions extérieures ont reçu près de 8500 visiteurs lors de permanences urbanistiques pour les particuliers et les architectes. C’est près de   10 %  en plus que l’an dernier. Ces permanences permettent notamment de connaître la position sur un avant-projet, ou encore d’être informé sur le statut juridique d’un bien immobilier.

Les permanences Infos-Conseils-Logement ont quant à elles reçu 10.755 visiteurs, permettant de leur offrir un entretien personnalisé en matière de logement (primes, aides, prêt, location, …).

Les 16 guichets Energie Walllonie, qui assurent l’information et la sensibilisation du public sur l’amélioration de l’efficacité énergétique des logements ou sur le recours aux énergies renouvelables, ont enfin reçu 25.092 ménages.

Primes logement et énergie

L'an dernier, 13.063 dossiers de rénovation ont été traités, contre 12.716 dossiers de primes énergie.

Rénovation, restauration, et réaménagement du territoire

La Direction Générale  a dénombré 10 projets de rénovation urbaine, 6 projets de revitalisation urbaine, et 9 projets de réaménagement de sites en 2017.

Parmi les 4235 biens classés, 105 chantiers ont été suivis sur des biens classés comme monument, et 26 opérations de maintenance du patrimoine ont été menées. 69 dossiers de « petit patrimoine wallon » ont abouti à un arrêté d’octroi d’un subside. Montant des investissements sur ces chantiers l’an dernier : 31 millions d’euros.

Au niveau archéologique, les services décentralisés ont étudié 111 sites.

Mais aussi …

A l’exception du territoire des communes qui gèrent elles-mêmes cette activité, 1443 dossiers de salubrité ont été traités l'année passée par la Direction Générale.

Près de 2000 demandes d’assurance gratuite contre la perte de revenus ont également été reçues.