Vendredi 3 août 2018

Depuis quelques années, c’est un véritable mano a mano qui se joue entre les sites éclusiers de Lanaye et d’Ivoz-Ramet pour le leadership wallon. Alors qu’Ivoz-Ramet avait cédé du terrain à Lanaye, les chiffres collectés par le SPW Voies hydrauliques durant le 1er semestre 2018 le replacent en tête des écluses wallonnes : plus de 9.375 bateaux y ont transité sur cette période, dont 5.136 chargés, alors qu’en 2017, sur la même période, un total de 9.224 bateaux y sont passés, dont 4.902 chargés.

Le poids total des marchandises transportées durant le même laps de temps s’élève à 6.138.488 tonnes, soit une augmentation de près de 5 % par rapport à 2017 (et près de 10 % par rapport à 2014). Cette bonne nouvelle fait qu’Ivoz-Ramet récupère sa place de 1er site éclusier wallon au détriment du site éclusier de Lanaye qui plafonne à 8.846 bateaux pour 6.130.087 tonnes sur la même période.

1 bateau à Ivoz-Ramet = 60 camions en moins sur les routes

Ces résultats permettent par ailleurs d’affirmer que chaque bateau chargé franchissant l’écluse d’Ivoz-Ramet retire l’équivalent de 60 camions des routes liégeoises, le tonnage moyen des marchandises transportées à Ivoz-Ramet s’élevant en effet à 1.195 tonnes par bateau. En d’autres termes, c’est l’équivalent de 307.000 camions qui a transité par le site éclusier d’Ivoz-Ramet durant la première moitié de l’année 2018.

Peu de variation au niveau du type de marchandises

Au niveau du type de marchandises transportées à Ivoz-Ramet, les proportions restent stables avec les minéraux et matériaux de construction qui se taillent la part du lion (51 %), suivis de loin par les produits métallurgiques (13 %), les produits chimiques (8 %), les engrais et les produits agricoles (tous deux 7 %).