Mercredi 26 mai 2021

Au 31 décembre 2020, 10.141 personnes travaillaient pour le Service public de Wallonie. C'est 0,7 % de mieux par rapport aux chiffres de 2019. 3.913 agents (soit 38,6 %) travaillent au sein du SPW Mobilité et Infrastructures, ce qui en fait la Direction générale la plus volumineuse en termes d’effectifs.

Mais quel est le profil du fonctionnaire type ? Découvrez-le en cinq grandes tendances, grâce aux statistiques récoltées par le Département du personnel du SPW :

1. Plus de statutaires

Premier constat : il y a plus de statutaires que de contractuels au SPW. En effet, les agents statutaires représentent 56,1 % (5.688 agents) de la population totale du SPW, contre 43,9 % de contractuels (4.453 agents).
Si on y regarde de plus près, au sein des différentes entités, c’est au SPW Agriculture, Ressources naturelles et Environnement que l’on retrouve la plus grande proportion d’agents statutaires avec 68,7 % (contre 31,3 % de contractuels).

2. Davantage d’hommes que de femmes

Avec un contingent de 5.353 hommes au Service public de Wallonie, la gente masculine est majoritaire et représente 52,8 % des effectifs du SPW.
Chez les hommes, les statutaires sont majoritaires, avec 64,1 %. Tandis que chez les femmes, les contractuelles restent les plus nombreuses, avec un pourcentage de 52,9 %.

3. Question d’âge

L’âge moyen des agents du personnel est de 47 ans. Cela n'a pas changé depuis 2017.

Les plus de 55 ans couvrent 25,6 % de la population du SPW, alors que seulement 5,7 % des agents peuvent se vanter d’avoir moins de 30 ans.
C’est au SPW Fiscalité que la moyenne d’âge est la moins élevée, avec le chiffre de 45 ans. Côté niveau, c’est au niveau B (= gradué) qu’on trouve les plus jeunes agents avec une moyenne d'âge de 44,1 ans.

4. Statu quo à tous les niveaux

Le personnel de niveau D représente 31,2 % de l’ensemble des effectifs. Le niveau A (= universitaire) occupe 28,5 % de la population du SPW. Viennent ensuite les niveaux C (26,8 %) et B (13,4 %).
Au sein des différents niveaux, c’est au niveau D que l’on retrouve le plus de contractuels, avec 63,1 % des effectifs. Inversement, c’est au niveau C que l’on retrouve le plus de statutaires, avec 67,6 % de ses effectifs. 

5. Namur, la capitale administrative

Namur, arrondissement comme province, est la résidence administrative la plus courante des agents. Ils sont en effet 52,6 %, (5.334 agents) à travailler dans la province namuroise. Suivent les provinces de Hainaut (18,2 %) et de Liège (16,3 %).

En savoir plus sur les métiers du Service public de Wallonie