La lutte contre le sans-abrisme : une priorité du SPW

maison en bois

Ce 17 octobre, c’est la journée de lutte contre la pauvreté. L’occasion de faire un focus sur une des priorités de la Wallonie : la lutte contre le sans-abrisme au travers du dispositif « Housing First » et de l’expérience pilote «Territoire Zéro sans-abrisme ».

Qu'est-ce que le « Housing First » ?

C'est une manière innovante et efficace de viser l'insertion sociale des personnes sans-abri les plus fragiles. Le logement devient le point de départ du processus de réinsertion. Le « Housing First » propose un accès immédiat au logement depuis la rue, sans autre condition que celles auxquelles est soumise un locataire classique.

Cette approche est surtout destinée aux personnes le plus éloignées du logement : un public particulièrement fragilisé par la vie en rue et les difficultés de santé mentale et d'assuétudes. Pour soutenir le maintien dans le logement et le rétablissement de la personne, un accompagnement adapté, intensif et pluridisciplinaire est proposé. 

Les résultats probants des premières expériences « Housing First » en Wallonie ont confirmé l'intérêt d'élargir et de renforcer ces expériences partout sur le territoire wallon. 

À titre d'exemple, en Wallonie, en 2022, 258 personnes ont été accompagnées intensivement par les équipes « Housing First » et 96 personnes ont pu être relogées. Le taux de maintien en logement est d'environ 90 %. 

Durant cette législature et grâce, entre autres, au Plan de Relance de la Wallonie, la Wallonie a plus que quintuplé les moyens consacrés à la pratique du « Housing First ».

Le lancement d'expériences-pilotes « Territoires Zéro Sans-Abrisme »

La stratégie wallonne de sortie du sans-abrisme a pour ambition de basculer vers une dynamique davantage préventive que curative.
 
Les expériences pilotes “Territoires Zéro Sans-Abrisme “ visent à financer des projets innovants basés sur une approche globale et intégrée. Cette approche, dont l'objectif est de diminuer le sans-abrisme, met en place une politique de prévention par des interventions continues, en tenant compte des besoins des personnes.

Cette expérience novatrice permet d'acquérir ou de construire des biens immobiliers, des terrains ou des solutions de logements modulables pour les personnes sans-abris. Il pourra, par exemple, s'agir d'hôtels sociaux, de tinyhouses, d'habitations protégées, de logements collectifs...

Le budget mobilisé par les ministres du Logement et de l'Action sociale s'élève à près de 35 millions €.

Ces expérimentations doivent permettre le renforcement des partenariats et de la coopération, le développement d'initiatives innovantes et l'identification de « bonnes pratiques ».

Cet appel à projets prévoit le financement d'infrastructures, afin d'augmenter l'offre de logements pour ce public particulièrement stigmatisé sur le marché immobilier.

Les candidatures font actuellement l'objet d'une analyse par le jury de sélection qui comprend l'Observatoire Wallon du Sans-Abrisme. Un classement sera proposé dans les prochaines semaines au Gouvernement pour approbation. 

Force est de constater la forte mobilisation des secteurs impliqués dans la lutte contre le sans-abrisme pour cet appel à projets qui totalise des demandes pour plus de 50 millions € ; c'est dire combien les besoins et les attentes sont grandes. 

Le rôle du SPW Intérieur et Action sociale

Le SPW Intérieur et Action sociale (SPW IAS) soutient « les dispositifs « Housing First » et les expériences-pilotes « Territoires Zéro Sans-Abrisme », notamment au niveau du subventionnement, du suivi, et de la coordination, en étroite collaboration avec l’Observatoire Wallon du Sans-Abrisme. 

L’Observatoire est un organe fédérateur qui réunit les expertises scientifiques et de terrain, afin, notamment, d’accompagner et d’évaluer les dispositifs de lutte contre le sans-abrisme pour in fine proposer des avis utiles au déploiement des politiques sociales. 

Retour aux actualités