Table of Contents Table of Contents
Previous Page  8 / 347 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 8 / 347 Next Page
Page Background

6

Avant-propos

Chère Lectrice, cher Lecteur,

Faire plus avec encore moins !

Cette réalité, évoquée dans les avant-propos de mon prédécesseur, reste d'actualité. Les difficultés

budgétaires sont toujours là, et cela ne changera pas de sitôt puisque l'austérité de la gestion des

finances publiques est devenue une imposition européenne.

Malgré tout, l'archéologie wallonne maintient le cap.

Le nombre et la valeur des articles de cette

Chronique de l'Archéologie wallonne

, activités de 2014,

témoignent de la qualité de nos chercheurs.

Ainsi, les activités de la Direction de l'archéologie et des Services de l'archéologie des Directions

extérieures de la DGO4 ont été nombreuses et de grand intérêt au cours de l'année 2014, que ce soit

en matière d'archéologie préventive, d'études, de valorisation du patrimoine archéologique et de la

sensibilisation du citoyen.

Les partenaires institutionnels et associatifs ont aussi contribué à compléter la recherche, à nour-

rir la connaissance, à révéler la diversité et la richesse du patrimoine archéologique de la Wallonie.

La gestion de l'archéologie publique wallonne et les réformes entamées par mon prédécesseur se

sont progressivement mises en place durant l'année :

– le processus-clef de l'archéologie préventive intégrant les remises d'avis, les prescriptions aux

communes et aux Fonctionnaires délégués s'est amélioré, visant à l'efficacité et au respect des délais,

marquant ainsi l'importance des liens qui unissent la matière archéologique à l'aménagement du

territoire ;

– le dossier d'opération archéologique (DOA) réunissant toutes les données administratives,

techniques et scientifiques a été officialisé ;

– le zonage archéologique (ZA) a vu son premier prototype mis en ligne ;

– l'inventaire des sites archéologiques, processus continu, évolue dans le bon sens ;

– la révision du décret relatif à l'archéologie dans le cadre de la mise en œuvre d'un nouveau Code

du Patrimoine a été rigoureusement examinée dans le respect des délais imposés ;

– le projet d'un fonds budgétaire, évoqué dans la Déclaration de politique régionale, a été soumis

au Gouvernement. Ledit fonds serait alloué à l'archéologie préventive en autorisant la perception

d'une contribution financière des aménageurs ;